Slow food : le concept feel good qui prend son temps

Publié le : 28/09/2017 11:04:49
Catégories : Actu

Vie intense et malbouffe au quotidien ? On stop tout, on prend le temps et on redécouvre son assiette avec le slow food.

Entre le boulot, les enfants, les loisirs et activités on a plus vraiment de temps à consacrer aux repas. On mange donc de plus en plus mal avec des repas prêts à l’emploi bourrés de sucre, de sel et de mauvaise graisse. Résultat ? Une peau pas tip top, une santé mal préservée et des carences apparaissent. Et pourtant, 70% des français sont conscients du bien manger. Doucement des modes de consommation émergent comme le slow food, qui propose un meilleur équilibre alimentaire.

Slow Food

Explorons ensemble le slow food, chers slow apprentis !

D’où vient le terme “slow food” ?

A l’origine le mouvement “slow” nous vient de l’Italie. Eh oui, la dolce vita, tout ça tout ça, ça vous dit quelque chose ? Le concept est de prendre le temps et vivre et d’apprécier chaque moment de la vie. Une jolie idée, qui plus tard s’est développé en association Slow Food fondée par Carlo Petrini en 1989. Voilà pour le détail chronologique. Petrini a voulu lutter contre le fast food et la malbouffe en favorisant les traditions alimentaires locales. Leur slogan ? “Bon, propre et juste”, tout est dit. L’association prône le respect des producteurs, de l’environnement et des produits qui vont se retrouver dans l’assiette. Car consommer de la qualité est un droit avant tout !

Ce mouvement a connu un réel engouement dans le monde et on compte 100 000 membres qui pratiquent le slow food !

Et donc vous allez me dire c’est ça la Slow food ? Héhé, creusons encore un peu plus sur cette tendance qui découle de l’association.

Slow food : le mieux manger au ralenti

Aujourd’hui en 2017, la tendance slow food reprend la dolce vita à l’italienne mais pousse le concept encore plus loin. On va surtout redécouvrir son assiette, ses habitudes alimentaires et apprendre à maîtriser le temps. Oui, oui vous avez bien compris “maîtriser le temps”, votre temps surtout ^^.

Pour se faire, si vous le pouvez, n’hésitez pas une seconde, prenez plus de temps pour manger. Appréciez votre repas et faites en un moment spécial de votre journée. Ajoutez une portion de légumes à chaque plat et utilisez des fruits en collation. On laisse de côté les aliments trop riches en mauvaises graisses, en sucres et en sel et on se fait plaisir avec des plats authentiques et de saison.

Le slow food, vous l’aurez compris ça consiste à mieux se nourrir en prenant le temps de vivre mais c’est aussi apprécier partager des repas en compagnie de sa famille, de ses amis, de ses collègues. Au soir, on retrouve sa petite famille et on crée des souvenirs autour d’un bon dîner !

Slow food : le mieux manger au ralenti

Alors on sait, c’est pas toujours facile de trouver un créneau pour cuisiner avec notre quotidien intense. La solution c’est de choisir des produits préparés sans additifs. On choisit de aliments clean, naturels. 
Pour les fruits et légumes optez pour de la fraîche découpe, les produits sont déjà lavés, épluchés et découpés il n’y a plus qu’à ! Concernant les féculents, on teste le boulgour, le quinoa et les légumineuses qui vont nous rassasier en un rien de temps. Et on choisit une bonne pièce de viande une fois de temps en temps pour se faire un plaisir. Car on pense souvent que la viande c’est obligatoire à chaque repas et on finit par ne plus l’apprécier, alors ré-émerveillez vos papilles ! 

En bref, le slow food est un beau concept qui donne envie de reprendre le contrôle de son alimentation. On réapprend à bien consommer en quelque sorte. Mais allons encore plus loin, pourquoi c’est devenu tendance le slow food car il a toujours été présent ?

Pourquoi c’est d’actualité ?

Tout le monde a déjà cédé à la tentation d’un burger ou d’un plat préparé acheté en magasin. Le fast food était alors roi, c’est pratique, facile et rapide, pas besoin de cuisiner.

Mais ces dernières années, après tous les scandales qui ont éclaté sur ce qu’on nous cache dans les plats préparés, de plus en plus de personnes favorisent les plats sains voir faits maison du fait du manque de transparence des marques. Et franchement, on comprend, on veut savoir ce qu’il y a dans notre assiette. On veut aussi plus de naturel, surtout quand on constate le nombres d’additifs utilisés à tir larigot !

slow food : manger lentement

De ce fait, en plus d’un raz-le-bol général, on constate un vrai retour aux sources - comme Manon - et un mouvement nous pousse à redécouvrir le goût naturel des aliments. 
Alors on arrête avec les compotes et on croque un VRAI fruit au goûter ! 
Un mouvement qui n’est pas prêt de s’arrêter.

Au delà de la nourriture, la slow life en passe de conquérir le monde

En parallèle du slow food, on remarque déjà la montée en puissance de nouveaux mouvements au ralenti, on revient aux basiques à la nature, on arrête les artifices. 
La Slow life gagne du terrain avec son idéal : on va profiter de la vie et du moment présent. 
Tout se décline, les slow vacances, les familles partent se détendre en montagne, faire du vélo au bord d’un lac, on cherche à se déconnecter, éviter le stress et les voyages speed de 5 jours dans une capitale.
On voit aussi apparaître la slow déco et la slow mode, on utilise des matériaux recyclés, naturels, ou usées pour leur offrir une nouvelle jeunesse.

Il n’y qu’à voir Emma Stone avec ses chaussures en chanvre ! Un bel exemple à suivre pour un retour à la nature et pour faire du bien à notre planète et sa biodiversité.

En bref,

A chaque domaine sa version “slow”, on cherche à profiter de la vie et revenir aux basiques. La slow food nous permet de concilier équilibre alimentaire, bien être et temps en famille. Pour réussir aisément la transition, il faut faire preuve d’astuces pour consommer sain sans se ruiner et sans perdre trop de temps en cuisine. 
Alors, prêt(e) à passer en mode slow ?

Partager ce contenu